пятница, 20 марта 2015 г.

Les Nouveaux Russes, restaurant apprécié pour les événements festifs par So!Art

Par Daria Gissot

Déficitaire à la première tentative de sa création au milieu des années 1990 mais devenu "tendance" 20 ans plus tard, fréquenté aussi bien par les Russes nobles, amateurs de la culture slave, curieux et gens de passage, plusieurs fois honoré par la venue de Pierre Richard, Helmut Lotti, Catherine Deneuve, proposant 40 couverts en plus du bar à l’ambiance festive, « Les nouveaux russes » est le seul restaurant de cuisine russe à Bruxelles. 
Le restaurant se trouve en plein cœur de Bruxelles,rue Haute,4.

« Est-ce que votre poulet de Kiev vient de Tchernobyl ? » - le propriétaire du lieu et ancien maître d’hôtel d’un restaurant moscovite haute gamme, Viktor Grichenevskiy se dit apprécier l’humour de ses habitués.  « Le bortsch, on le sert en version plus légère sans viande et les côtelettes de poulet haché avec moins de beurre»,- il a su adapter la cuisine russe au palais des Belges. 


Vodka aux airelles, divers mets de cuisine traditionnelle, beaux desserts bien arrosés : « Ici on arrive à se sentir russe à la fin des repas »,-confie Jean-Claude, un habitué.  Le Grand-duc George Romanov y fête son anniversaire tous les ans. « Parfois je reçois des coups de fils de « nostalgiques en crise » à qui on prépare en urgence une belle assiette de pelmenis (raviolis russes farcis à la viande),-en 14 ans de service Viktor en a accueilli des russophiles! 

Viktor Grichenevskiy,fondateur du restaurant
 « Ce sont des Russes qui sont les clients les plus difficiles : toujours à la recherche des goûts de leur enfance »,-ajoute-t-il. Niché dans le cœur du quartier bruxellois du Sablon, avec sa déco abondante et accueil véhément, cet ilot de l’éternelle Russie saura dépayser les plus patriotes de leurs pays.
 

воскресенье, 1 марта 2015 г.

La première conférence sur l'éducation conductive dans l'Oural, à Perm

La  première conférence sur l'éducation conductive dans l'Oural, à Perm, a eu  lieu le 16 février 2015, à l'Université d’Etat de médecine, organisée par l’association socio-culturelle So!Art (Belgique), EHM  de Pouilly-sur-Loire (France) et le centre de rééducation neurofonctionnelle de Perm (Russie). C’est la conductrice-senior Timea Chassot-Keller, diplômée de l'Institut de pédagogie conductive Peto de  Budapest et conductrice de stages intensifs d'été à EHM de Pouilly-sur-Loire (France) qui a présenté l’éducation conductive aux professionnels de la santé, parents et représentants sociaux locaux. Les langues de la conférence étaient le français et le russe et le soutien linguistique de suivi et de traduction a été pris en charge par l’école N 22 à l’enseignement renforcé des langues étrangères. Une centaine d'invités et une multitude de questions ont été posées par le public lors de la conférence.



Une série de consultations pour les enfants IMC a également  été organisée au sein du centre de rééducation neurofonctionnelle de Perm dans le cadre desquelles Mme Timea Chassot-Keller, conductrice-senior, a donné de précieux conseils aux familles. 

Nous sommes heureux de constater que notre projet de sensibilisation aux méthodes internationales de rééducation neurofonctionnelle des enfants IMC a attiré l'attention des médias russes. Une interview a été réalisée par la chaîne de télévision régionale, un article de presse et un projet d’édition d’un ouvrage commun pour informer les parents sur l’éducation conductive a été également envisagé.



Un des objectifs de l’association So!Art depuis bientôt 5 de son existence est le travail d'information et de transmission des savoirs-faire et connaissances entre la Russie et les pays de l'UE. Ce fut un beau début d'une collaboration autour de l'éducation des enfants handicapés moteur. Bravo à l'invitée d'honneur, la conductrice-senior, Mme Timea Chassot-Keller grâce à qui cet événement fut aussi passionnant et instructif. Merci à Daria Gissot-Gladkaia, présidente de l’association So!Art pour l’idée et l’initiative.